Chers Amis de la Presse qui souhaitez :

Interviews, Articles, Reportages ;

Dossiers de presse, Livres en service...

Contactez notre service de promotion :

communication@editionsbohio.com
Construisons une relation privilégiée au service de la culture !

Livre du mois

Critique du mois
Alain Mondésir : Tout serait donc à refaire ?

Un livre rafraîchissant que celui d'Alain Mondésir « Maîtriser son destin : Haïti hier, aujourd'hui et demain » (1). Style limpide et contenu sans zones d'ombre, sûr et déterminé, enrobé d'une éthique réconfortante, ce qui pourra avoir la vertu, en ces temps de morosité, de doper le moral des haïtiano-­pessimistes.

L'ouvrage est partie, en fait, de cette réflexion toute simple, comme l'auteur l'explique d'ailleurs en long et en large dans le texte: « Pourquoi Haïti n'arrive pas, après plus de deux siècles d'indépendance, à décoller ? Pourquoi ce pays reste en-deçà du progrès, de la modernité, du développement ? Pour trouver la clé du mystère, Alain Mondésir s'est replongé dans l'histoire d'Haïti. Depuis l'époque des Indiens jusqu'à la présidence de René Préval.

(...) Mondésir croit avoir détecté l'origine du mal : la corruption et la violence, les dénominateurs communs à tous les régimes qui se sont succédé à la tête du pays, à part quelques rares exceptions.

Ces deux plaies (corruption et violence) ont leur corollaire : la misère. Et celle-­ci tant qu'elle existe, la démocratie sera un voeu pieux, selon Mondésir.

(...) Mondésir définit la stratégie et les grands axes de développement qui couvrent quatre domaines : le cadre politico-­juridique, la gestion du territoire et de la population, la politique économique, sociale et enfin la sécurité nationale.

(...) De plus, malgré toutes les critiques faites vis-­à-­vis de nos dirigeants passés, il a su faire la part des choses, séparer le bon grain de l'ivraie.

(...) L'originalité de la démarche de Mondésir, c'est qu'entre les faits présentés, il glisse des commentaires, des reproches, des comparaisons. Il arrive qu'il exprime un ras-le-bol (p 37) face à la tendance des dirigeants haïtiens à ne jamais se sentir responsables de quoi que ce soit mais sans que l'auteur en questionne la cause, qui est à rechercher dans la mentalité besacienne de l'Haïtien pour qui la notion de responsabilité est faible. Le fameux « se pa fòt mwen » n'est-­il pas la chose la plus partagée chez nous ?


(Lisez l'intégralité de l'article de Huguette Hérard dans HAITI EN MARCHE édition du 25 au 31 décembre 2013 vol 27 no 49)

Commentaires Plus

Aucun commentaire.

Aucun commentaire.

Aucun commentaire.

Aucun.

Classement du Semestre (Top 3 Littéraire)

  • 3. Livre numero 3

    Bientôt

  • 2. Livre numero 2

    Bientôt

    Bientôt

  • 1. Livre numero 1

    Bientôt

    Bientôt

Bloc de Citations

La beauté séduit la chair pour obtenir la permission de passer jusqu'à l'âme....

Simone Weil

Infobulle